Déco : coup de cœur pour les suspensions en cristal

Pour sublimer un intérieur, rien de tel qu’une suspension en cristal. Le cristal, c’est le luxe, le raffinement et la lumière. C’est aussi une très large gamme de choix esthétiques, qui permet de répondre à tous les goûts, et d’accorder ses luminaires à tous les projets de décoration.

Des pièces intemporelles qui séduisent toujours autant

Surprise, la suspension en cristal n’est plus réservée à l’éclairage de la galerie des glaces, à Versailles. Elle est devenue le dispositif d’éclairage le plus stylé des temps modernes, et elle a toujours autant de succès.

Un luminaire digne de ce nom ne sert pas seulement à éclairer un espace. Il apporte aussi un cachet essentiel à toute la décoration de la pièce. C’est ce défi que remporte haut la main l’intemporelle suspension en cristal. Du fait du raffinement de son matériau, de la virtuosité de ses formes, une suspension en cristal est toujours élégante. Jamais démodée, elle est capable de s’adapter à tous les styles de décoration.

Prenez par exemple les traditionnels modèles à multiples pampilles, ils n’ont pas leur pareil pour attirer et faire miroiter la lumière. Parfois énormes, d’une hauteur de plus de 2 mètres et d’une largeur de plus de 1 mètre, ils font danser mille reflets chatoyants dans toute la pièce. Même quand ces lustres en cristal sont éteints, ils offrent leur éclat et attirent l’œil.

Mais comme le cristal a su évoluer, il peut aussi se prêter à des modèles plus modernes, comme le modèle contemporain Ginkgo, de la maison Lalique, inspiré des années trente mais dans un style particulièrement épuré. Ses dimensions raisonnables, 80 cm de hauteur pour 37 cm de diamètre, le rendent compatible avec presque tous les intérieurs. Qu’il soit de style ancien ou moderne, parce qu’il est le fruit d’un savant travail sur une matière luxueuse, un lustre en cristal ne passe jamais inaperçu. Si ce type de modèle vous plait, je vous conseille le site www.cristalartdeco.com pour vos suspensions en cristal.

Un matériau raffiné qui a traversé les âges

Le secret d’un succès qui ne se tari pas se trouve peut-être dans la matière elle-même. Le cristal n’est rien d’autre que du verre avec une forte proportion de silice, un ajout de cendre de fougère qui amène du potassium, et du plomb.

C’est de ces savants dosages, de cette alchimie magique, que naît le pur cristal. Il faut au moins 24% d’oxyde de plomb pour obtenir un cristal de bonne qualité. Les maisons de prestige, comme Lalique ou Baccarat, intègrent jusqu’à 31% de plomb dans leurs réalisations en cristal. Le plomb rend le verre plus lumineux, plus dense et plus sonore. Plus tendre que le verre, le cristal se taille bien plus facilement, ce qui laisse place à de virtuoses projets artistiques de décoration. Apprivoiser la lumière, qu’y a-t-il de plus beau ?

On dit que le cristal est né dès l’Egypte ancienne, que les pharaons le connaissaient déjà. Le mot « cristal » nous vient de Venise : les maîtres-verriers vénitiens qualifiaient de « cristalo » leurs créations en verre les plus fines.

En tout cas, c’est en Angleterre, en 1675, que l’industriel verrier Georges Ravenscroft a l’idée géniale d’ajouter une forte proportion de plomb au verre : le résultat est plus solide, et tellement plus lumineux. En France, en 1782, François de Beaufort invente une formule contenant 35 % de plomb : la luminosité exceptionnelle de ces cristaux aura un succès fou, de Louis XVI à Napoléon III. Des cristalleries vont s’installer partout en France, notamment en Lorraine, à Münzthal, ou dans le Pas-de-Calais, dans la ville d’Arques, ou au nord-est en Meurthe-et-Moselle, à Baccarat, et dans la vallée de la Bresle en Normandie.

La formule chimique du cristal sera véritablement stabilisée, et adéquate pour satisfaire les arts de la table, avec le cristal de l’ancien royaume de Bohême, actuelle république Tchèque, au XVIIIème siècle. Là encore, l’excellence est la règle : le cristal de Bohème doit contenir au moins 24% d’oxyde de plomb, avoir un indice de réfraction supérieur à 1,54, et une densité supérieure à 2,9. Le cristal de Bohème peut même être coloré : les maîtres verriers incluent même désormais de la couleur dans leurs créations. En ajoutant des oxydes de métaux au cristal, tels que l’oxyde de cobalt, le chlorure d’or ou l’oxyde de nickel, il est possible de donner des couleurs au cristal.

De cette matière unique naissent mille reflets, et le symbole de la beauté. Le cristal peut être teinté, satiné, taillé, gravé à l’acide ou avec une pointe de diamant, sculpté…Il se prête à une grande variété de compositions. A travers les âges, ce noble matériau nous est resté comme la signature de l’élégance et le meilleur moyen de jouer avec la lumière, dans tous les intérieurs. Il a quelque chose d’éternel, qui apaise et fait rêver.

A décliner en version classique ou moderne

Les modèles les plus classiques de lustres en cristal sont à pendeloques, dans le goût de la Reine Marie-Thérèse d’Autriche, qui en para tous ses palais dans les années 1730. Les pendeloques du modèle grand siècle sont agencées en une pluie de breloques. Ils sont toujours très appréciés : c’est par exemple le choix du restaurant gastronomique du grand chef Paul Ducasse, Le Meurice, à Paris.
D’autres modèles de lustres en cristal, ultérieurs mais toujours classiques, ramènent et agencent les pendeloques de cristal grâce à des cercles de laiton doré, dans un style qui rappelle les anciennes montgolfières.

Ces modèles à pampilles se prêtent particulièrement bien aux grandes pièces, aux salons, mais peuvent aussi être placés au-dessus d’une table de salle à manger, et ainsi ravir l’œil des invités.

Les suspensions en cristal peuvent aussi être colorées, dans le foisonnant style vénitien, volontiers fleuri, souvent à pampilles. Tout est permis, le rouge, le bleu, le vert… Les meilleurs modèles sont entièrement fabriqués à la main : ils sont soufflés à la bouche et taillés par main d’homme. L’effet est magique, et de caractère.

Les modèles les plus contemporains sont de forme design. Ainsi, ils apportent une touche de classe supplémentaire aux intérieurs décorés dans l’air du temps. Les pampilles deviennent alors plates, rondes, ou osent des formes tubulaires.

C’est par exemple le choix du restaurant de l’hôtel George, cinq étoiles à Edinburgh, The Printing Press : un énorme lustre en cristal rond revisite l’art déco en utilisant des lames rectangulaires de cristal, qui illuminent toute la pièce. Mais la magie du cristal peut se glisser partout. Certains modèles sobres et de petites dimensions conviennent aux chambres, aux couloirs et aux cages d’escalier. Ils magnifient même les espaces relativement réduits.

Pourquoi les suspensions en cristal redeviennent tendance ?

En matière de décoration, tout est une question de style, et le cristal a su traverser les âges avec brio. Tout à la fois indémodable et raffiné, le luminaire en cristal offre des créations couvrant toutes les époques et répondant à tous les goûts. Cela va du style grand siècle, avec ses suspensions baroques, aux luxueux effets de montgolfières avec les lustres à plusieurs niveaux de pendeloques, en passant par l’indémodable style « art-déco » et ses colliers de perles de verre cristallin. Toujours actuel et constamment renouvelé, le cristal a même investi les créations les plus contemporaines.

Et c’est heureux : si les suspensions en cristal sont redevenues totalement tendance, c’est bien parce qu’elles ont su se mettre au goût du jour. Les modèles contemporains réinventent les formes traditionnelles du luminaire en cristal, sans pour autant renier leurs aînés. On a vu par exemple apparaître des lustres dont les pampilles n’ont plus la traditionnelle forme de losange biseauté.

Elles peuvent devenir sphériques, en une multitude de petites bulles scintillantes, ou en forme de tubes qui tombent gracieusement comme une pluie de lumière. Les modèles contemporains représentent fièrement notre époque, avec des supports dorés ou argentés à l’aspect fluide et moderne.
Dans tous les cas, quel que soit le style choisi, la suspension en cristal apporte du cachet et un effet luxueux à la pièce qu’elle orne. Bien plus éclatant que le verre, le cristal crée des effets de lumière incomparables. C’est un objet de décoration intemporel, et toujours chic.

Idéal pour décorer un restaurant, un hall ou une chambre d’hôtel

Si la suspension en cristal peut offrir sa délicatesse et son raffinement à toutes les pièces de la maison, elle n’a pas son pareil pour orner les plafonds des restaurants, des grands halls ou des chambres d’hôtels de prestige.

lustre cristal
Une suspension en cristal apporte immédiatement du cachet à la pièce.

C’est la beauté en majesté, un moyen sûr de magnifier l’espace. Une suspension en cristal illumine les salons et les salles de réception, ainsi que les chambres spacieuses. C’est une véritable valeur ajoutée à la pièce.

Les visiteurs seront toujours ravis de bénéficier de lumières de grand prestige, celles de l’incomparable cristal. Avec des luminaires en cristal, le ton est tout de suite donné, c’est celui de l’élégance, dans une ambiance volontiers féerique.

Les scintillements chatoyants des suspensions en cristal, l’éclat naturel de ce mystérieux mélange de silice et de plomb crée une atmosphère joyeuse et magique. C’est par exemple le choix, dans une esthétique très contemporaine qui rappelle les cascades d’eau fraîche, du Rockefeller Center de New York pour son Grand Hall de l’Atrium : l’effet est spectaculaire.

Si vous disposez de très larges pièces, comme un restaurant spacieux, ou un grand hall d’hôtel, les modèles les plus grands, d’environ 90 cm de hauteur pour 60 cm de largeur, seront parfaits pour magnifier l’espace. D’autres suspensions en cristal, de dimensions plus raisonnables mais assorties, peuvent être réalisées pour accorder les couloirs et les pièces plus petites aux pièces de prestige.

Une suspension en cristal ne se choisi pas au hasard. C’est une valeur sûre qui pare les plus belles pièces, un objet d’art qui peut se transmettre de génération en génération. Fruits d’un savoir-faire ancestral, élaborées avec le plus grand soin, les suspensions en cristal des grandes maisons accompagnent toute une vie.