Diagnostic plomb avant travaux

De nombreuses précautions doivent être prises avant le démarrage d’un chantier. Elles permettent d’assurer pleinement la sécurité des intervenants. Le diagnostic plomb est indispensable dans la mesure où il prévient des risques et oriente vers les solutions de prévention.

La réalisation d’un tel diagnostic peut nécessiter du temps dans la mesure où la précision et la rigueur constituent les uniques gages de fiabilité.

Qu’est-ce que le plomb ?

Il s’agit d’un métal qui possède d’excellentes qualités de résistance face à la corrosion. Il se dote également d’une remarquable malléabilité. Ces avantages ont motivé son intégration aux matériaux utilisés en construction.

Des études ont toutefois démontré que l’exposition au plomb nuit sérieusement à la santé. Son utilisation dans le bâtiment a donc été suspendue. En parallèle, il est obligatoire d’établir un diagnostic attestant l’absence ou l’existence de plomb dans les immeubles construits avant le 1er janvier 1949.

Quels sont les dangers du plomb ?

Malgré ses qualités, le plomb est un métal nocif qui figure dans la liste des composants CMR (cancérogènes, mutagènes reprotoxiques). Son ingestion peut provoquer le saturnisme, une maladie qui peut engendrer des troubles irréversibles du système nerveux et/ou des coliques. Dans les pires des cas, le saturnisme peut se révéler mortel.

Le diagnostic plomb avant travaux donne lieu à la remise d’un procès-verbal qui sera obligatoirement transmis à tous les artisans et entreprises qui prendront part au chantier. La connaissance et la compréhension des risques permettent en effet d’identifier les dispositions à prendre en amont afin de garantir une sécurité optimale sur toute la durée des travaux.

Il sera par exemple indispensable de prévoir une logistique spécifique pour l’évacuation, le stockage et le traitement des déchets dans lesquels la présence de plomb est confirmée. Il en va de la santé humaine et environnementale.

Diagnostic plomb avant travaux : comment se déroule-t-il ?

Il convient déjà de distinguer le diagnostic plomb avant travaux (DPAT) du Constat des Risques d’Exposition au Plomb (CREP). Le DPAT consiste à identifier la présence potentielle de plomb, ce qui nécessite plusieurs étapes fastidieuses incluant éventuellement des analyses. A cet effet, l’obtention des résultats prend du temps. De son côté, le CREP permet de localiser le plomb et d’en estimer la teneur en temps réel.

diagnostic plomb
Diagnostic plomb avant travaux

Repérage du plomb

Le plomb a été utilisé dans différents matériaux de construction et différents revêtements. De ce fait, il faut commencer par lister les surfaces susceptibles de contenir des traces de ce matériau pour pouvoir procéder à un repérage précis et méthodique. On peut citer :

  • les papiers peints
  • les peintures
  • les faïences
  • les vernis
  • les enduits
  • les canalisations
  • les gaines électriques
  • les revêtements textiles muraux
  • les boiseries
  • les charpentes métalliques

Les années de fabrication des matériaux et revêtements sont déterminantes puisque les interdictions ont été progressives. A titre d’exemple, la céruse est interdite depuis 1949 mais il a fallu attendre février 1993 pour que certaines peintures aux sels de plomb ne soient plus autorisées à l’importation et sur le marché commercial. Les pigments contenant de la chromate de plomb ne sont quant à eux interdits à la vente que depuis mai 2015.

Un analyseur par fluorescence X est soigneusement passé sur chaque zone qui pourrait contenir du plomb. Cette méthode non destructive révèle immédiatement la présence du métal dans les matériaux et revêtements analysés.

Prélèvement du plomb

Dans le meilleur des cas, le diagnostic plomb ne révèle rien de suspect. Un constat est rédigé et les travaux peuvent débuter.

Si, en revanche, l’appareil d’analyse révèle que les matériaux/revêtements contiennent du plomb, le diagnostic doit se poursuivre. L’étape suivante consiste alors à prélever des échantillons sur chaque zone où la détection de plomb s’est avérée positive. Les prélèvements sont envoyés en laboratoire pour subir une série d’analyses.

Sondages

Les dangers du plomb sont certes présents, ce sont les taux qui vont réellement déterminer l’ampleur des risques. En effet, un seuil réglementaire a été établi. Le taux de plomb révélé par les analyses est alors comparé à ce seuil.

Lorsque cela se révèle indispensable, les techniciens procèdent à des sondages destructifs. Autrement dit, le diagnostic n’est plus limité à la surface mais va plus en profondeur dans le matériau.

Les solutions préconisées dépendent des résultats du diagnostic. Selon le cas, une opération de déplombage peut être exigée avant le début des travaux. Il s’agit d’une intervention extrêmement délicate qui nécessite une parfaite maîtrise de la gestion du risque. La technique utilisée et les mesures de sécurité adoptées doivent de ce fait être soigneusement déterminées.

diagnostic plomb avant travaux

Diagnostic plomb avant travaux : choisir la bonne entreprise pour le réaliser

Le diagnostic plomb avant travaux doit obligatoirement être réalisé par une entreprise qualifiée comme www.amiantediagnostic.fr , dans la mesure où le constat doit être établi suivant un protocole strict. En outre, il est primordial qu’aucune surface ne soit négligée et que les rapports soient rédigés avec une extrême précision. C’est sans oublier la nécessité d’utiliser des outils de diagnostic qui répondent aux exigences réglementaires.

Plusieurs critères vous aideront de ce fait à sélectionner la bonne entreprise de diagnostic. Renseignez-vous sur l’expérience de l’équipe. Des diagnostiqueurs en activité depuis de nombreuses années possèdent une maîtrise technique et une connaissance pointue des règles à observer. Pour cela, les techniciens doivent avoir suivi une formation spécifique qui atteste de leur capacité à se protéger contre les risques d’exposition. L’entreprise elle-même doit posséder une certification valide qui l’autorise à exercer.

En parallèle, renseignez-vous sur la méthode de travail de l’équipe qui réalisera votre diagnostic plomb avant travaux. Au-delà de l’expérience, soyez intransigeant sur le dynamisme de l’entreprise. La réactivité et une qualité essentielle dans le sens où elle vous assure une prise en charge personnalisée et efficace. Dans l’idéal, privilégiez des diagnostiqueurs qui peuvent vous accorder rapidement un rendez-vous car plus l’attente sera longue, plus le démarrage de vos travaux sera repoussé.

Dans le même ordre d’idée, informez-vous sur les délais nécessaires à l’entreprise pour mettre le rapport du DPAT à votre disposition. Bien que l’obtention immédiate du résultat soit impossible, certaines entreprises hautement qualifiées réussissent à transmettre leur rapport dans un délai de 24 heures ou dans la journée.

Enfin, intéressez-vous à la compétitivité des tarifs appliqués par l’entreprise, sans négliger la qualité des prestations pour autant.

Le diagnostic plomb avant travaux est une étape obligatoire si la construction contient potentiellement du plomb. Le constat n’est valable que pour les éléments analysés en amont des travaux prévus. Si vous envisagez d’autres travaux ultérieurement, il sera nécessaire d’envisager un nouveau DPAT. Dans tous les cas, fiez-vous exclusivement aux compétences d’une entreprise certifiée.