La moquette : le cauchemar au quotidien

Il fut un temps où le comble du bon goût était d’avoir un sol recouvert de moquette. Fort heureusement, les modes ont changé et ce revêtement est aujourd’hui décrié pour tous les inconvénients que l’on peut constater au quotidien.

La moquette est moins résistante d’un sol dur

Même si vous choisissez une moquette luxueuse et chère, sa durée de vie est sans commune mesure avec celle d’un sol dur. Quand on envisage d’habiller une telle surface, on est en principe intéressé par la résistance des matériaux. S’il s’agit d’en changer tous les deux ans, l’investissement perd de toute évidence largement de son intérêt. La moquette a en effet la fâcheuse tendance à s’abîmer au niveau des endroits de passage fréquent et, au bout de quelques temps, il est difficile de lui conserver un aspect uniforme. De plus, après quelques années, elle perd son élasticité et sa tenue. On se retrouve alors avec un sol gondolé, ce qui lui enlève absolument tout son charme initial.

Les tâches sont fatales pour la moquette

La moindre tâche devient un enfer car le nettoyage peut parfois vous obliger à un lessivage intégral afin d’éviter les auréoles. Même avec un entretien régulier, ce type de revêtement montre très vite ses limites, surtout s’il s’agit d’une pièce à vivre ou d’un salon. Difficile en effet d’imaginer qu’aucun accident domestique n’interviendra, surtout si vous recevez des convives. De plus, si certains produits sont efficaces pour un nettoyage des tâches basiques, ils ne peuvent lutter contre certaines substances qui laissent toujours des traces peu esthétiques. Marcher en conservant ses chaussures est bien évidemment exclu. Mais il faut aussi choisir avec soin ses chaussons d’intérieur pour s’assurer que la semelle ne laisse pas non plus de traces dues au frottement.

La moquette est incompatible avec des animaux domestiques

Si vous avez des animaux domestiques, vous pouvez tout de suite abandonner l’idée de poser une moquette dans votre lieu de vie. Il est en effet impossible qu’un chien ou un chat ne laissent pas des traces des traces de leur passage sur votre sol. Sans compter que les chats ont pour habitude de se faire les griffes dans les endroits les plus insolites, ce à quoi votre moquette n’échappera pas. Enfin, à moins d’être fanatique de l’aspirateur et d’accepter sans problème de le passer deux fois par jour, votre sol sera très rapidement recouvert des poils laissés par vos animaux préférés. Si vous devez vous lancer dans le ménage avant de vous installer confortablement devant votre écran de télé, l’intérêt d’une moquette montre très rapidement ses limites.

Ce type de revêtement est moins hygiénique

On en arrive donc naturellement au dernier point qui est celui de l’hygiène. La moquette, même si elle est aspirée et entretenue tous les jours, conserve très souvent des acariens à l’origine de nombreuses allergies respiratoires. L’aspect hygiénique est donc aussi à prendre en compte avec attention, car on pourrait penser qu’une chambre est idéale pour poser de la moquette. Ce peut être le cas à la seule condition que vous soyez certains de la propreté du revêtement et que vous n’ayez aucun problème allergique. Enfin, l’entretien le plus minutieux qui soit n’empêchera pas que la poussière s’y incruste.

Poser de la moquette dans un lieu de vie ou des bureaux est une très mauvaise idée.