Matériel BTP

On associe souvent les chantiers BTP aux énormes engins. Effectivement, ce sont des indispensables dans de nombreuses situations. Cependant, la notion de matériel englobe tout ce qui permet de transporter, de malaxer, de nettoyer, de sécuriser…le chantier. Découvrez ci-après les principales catégories d’équipements utiles dans le secteur du BTP.

Les différents types de matériel BTP

On parle de “type” pour désigner des familles de matériels couramment utilisés sur les chantiers. Pour chacun d’entre eux, il existe de nombreuses déclinaisons qui permettent d’adapter le choix de l’équipement aux spécificités de chaque chantier BTP.

Mini transporteur

Le mini-transporteur est une brouette motorisée. Monté sur des chenilles mécaniques, sur des chenilles hydrauliques ou autoporté, il facilite les transports de déchets et matériaux (sable, gravats, gravier, ciment, béton, végétaux, etc) mais également des outils de travail. En fonction du modèle, la benne peut être fixe ou rotative. La puissance du mini transporteur varie également d’une machine à une autre mais dans tous les cas, sa polyvalence et sa robustesse ont de véritables atouts en termes de gain de temps.

Bétonnière

C’est le matériel de référence pour le malaxage des composants du béton et du mortier. Une cuve dont la capacité ne dépasse pas les 140-150 litres s’adapte aux petits chantiers. Malgré la compacité de la machine, les agrégats sont impeccablement malaxés. En outre, la bétonnière est plus légère donc facile à déplacer.

Pour les chantiers de moyenne à grande envergure, on privilégie plutôt les bétonnières d’une capacité de 140 à 350 litres. L’alimentation peut être thermique ou électrique. Lorsque les besoins sont très importants, il est préférable de choisir une bétonnière hydraulique capable de préparer jusqu’à 500 litres de béton/mortier.

Vibration

L’hélicoptère à béton que l’on appelle également truelle mécanique ou lisseuse/talocheuse mécanique est un appareil qui sert à lisser les surfaces avant la prise définitive du revêtement. Son utilisation garantit la parfaite planéité d’un sol en béton ou d’une surface dallée. Il y a aussi la règle vibrante qui consolide uniformément le béton sans provoquer de ségrégation et sans générer la formation de cavités.

A l’instar de la truelle mécanique, l’aiguille vibrante assure la planéité de la surface. Cette catégorie de matériel inclut également l’aiguille vibrante thermique, mécanique ou pneumatique. On l’introduit dans la masse du béton pour optimiser la compacité, la planéité et l’homogénéité après complet séchage et durcissement du béton.

Rouleau vibrant

Le rouleau vibrant sert principalement à compacter les sols. Il est fréquemment utilisé dans le domaine des travaux publics en vue de réparer des trottoirs ou de compacter l’asphalte. Dans le bâtiment, on utilise souvent le rouleau vibrant pour préparer le terrain en amont de la construction d’une piscine ou de l’aménagement d’un garage. La majorité des modèles est dotée d’un phare qui optimise la visibilité lorsque le chantier requiert des travaux nocturnes.

Scie et découpeuse

Ces appareils se destinent à la découpe de des sols en béton et/ou des surfaces asphaltées. La conception tient compte des propriétés abrasives des matériaux, du besoin de refroidissement du disque et des exigences en termes de précision. Certaines scies et découpeuses sont compatibles avec des travaux de coupe à la verticale. C’est très pratique lorsqu’il est nécessaire de réaliser une découpe ininterrompue.

Nettoyeur haute pression

Sur les chantiers BTP, le nettoyeur haute pression intervient régulièrement dans le cadre de rénovations. On s’en sert par exemple en ravalement de façade pour déloger les salissures. Les nettoyeurs haute pression servent aussi à éliminer les poussières, les moisissures et lichens sur les toitures. Bien entendu, ces machines sont également compatibles avec les travaux de nettoyage des parkings et voies publiques.

btp materiel

Pompe/groupe motopompe

La pompe se révèle pratique pour aspirer l’eau. Elle accélère ainsi le visage d’une piscine, d’un lac ou d’une rivière. Elle permet également le pompage des eaux-vannes ou encore des eaux d’inondation. Il est important de tenir compte des matières en suspension et des débris présents dans l’eau pour identifier le groupe motopompe adéquat. La cylindrée du moteur, la source d’alimentation et le débit exprimé en mètres cubes par heure (m3/h) ou en litres par minute (l/mn) constituent également des facteurs de choix déterminants.

Projection

Il s’agit d’une ligne complète de machines spécifiquement dédiées au mélange et à la projection des matériaux. Dans la plupart des cas, les machines permettent également le transport des matériaux destinés à recouvrir les sols et les murs. Cette catégorie de matériel englobe les transporteurs de chape, les machines à projeter le plâtre, les pompes à vis qui assurent la pulvérisation de peintures, mastic et enduits de finition.

Ponçage/lissage/décapage

Cette gamme intervient au début des travaux ou lors des finitions. Les machines polyvalentes servent à décaper les façades, à décoller le papier peint, à raboter les surfaces en bois, à gratter et à polir les différentes surfaces, entre autres opérations. Il existe aussi des machines plus spécifiques qui servent par exemple à lisser le plâtre ou à poncer le béton.

Il est donc plus facile de sélectionner une machine en se référant aux utilisations recommandées par le fabricant. Certains modèles se destinent aux façadiers et plâtriers, d’autres répondent aux besoins des maçons, etc.

Plaque vibrante

La plaque vibrante est une machine qui permet de compacter les sols. Une fois que les travaux de terrassement sont achevés, c’est la plaque vibrante qui prend le relais pour raffermir et stabiliser le sol. Ce type de machine est capable de tasser un très vaste choix de matériaux qui vont du sable au béton, en passant par le gravier ou encore l’asphalte. La surface damée est alors préservée contre les risques d’affaissement, ce qui contribue à la longévité du revêtement définitif. Soyez attentif au sens de marche qui peut se limiter à l’avant ou permettre d’alterner entre marche avant et marche arrière.

Pilonneuse

La pilonneuse est également utilisée pour les travaux de compactage. En revanche, elle est dotée d’une plaque moins large que celle qui équipe la plaque vibrante. La pilonneuse est donc principalement adaptée sur de faibles superficies et pour le compactage de zones particulièrement étroites à l’instar des tranchées. La présence d’amortisseurs de vibrations est conseillée en prévision d’une utilisation intensive. Le compactage à la pilonneuse sera moins fatigant et moins inconfortable pour l’opérateur.

Groupe électrogène

Le recours au groupe électrogène est nécessaire lorsque le chantier n’est pas encore raccordé au réseau électrique.

C’est souvent le cas lorsque les travaux concernent une nouvelle construction. Le groupe électrogène permet d’alimenter le site en électricité et donc de faire fonctionner l’ensemble des machines électriques mais aussi de faire fonctionner les éclairages lors de travaux tardifs. Différentes variantes sont disponibles : les modèles portables pourvus de roulettes, les groupes électrogènes dédiés aux travaux de soudage…

Malaxeur

Cette catégorie réunit les machines qui servent à homogénéiser des matériaux secs ou humides. Le malaxeur peut être utilisé en alternative à la bétonnière lorsque les besoins en mortier/béton sont relativement faibles (jusqu’à 60 litres environ). Le même appareil permet de travailler des matériaux aussi variés que la peinture pour béton, la colle pour moquette/tapisserie, le plâtre, la résine époxydique au quartz, etc. Ces machines compactes peuvent facilement être chargées sur les véhicules et engins de chantier pourvus d’un plateau.

Aérogommage/sablage

En rénovation, l’utilisation d’un nettoyeur haute pression ne suffit pas toujours à obtenir le rendu souhaité. Les machines de sablage et d’aérogommage sont alors privilégiées puisqu’elles permettent d’obtenir un résultat beaucoup plus net.

En effet, les appareils se chargent de décaper en profondeur. Ils éliminent les résidus d’anciens revêtements pour mettre la surface à nu. Ils viennent également à bout de la rouille. Les solutions disponibles dans cette famille de matériel BTP sont compatibles avec de nombreuses méthodes comme le microbillage et le grenaillage, de même que le corindonnage.

Signalisation

La sécurité sur les chantiers est primordiale. La gestion du trafic nécessite une attention particulière pour éviter les collisions et autres accidents. C’est pour cela que les systèmes de signalisation spécialement conçus pour l’univers BTP ont été mis au point.

Il s’agit de feux tricolores pouvant être déplacés en fonction de l’évolution des travaux. Les cages de protection sont avantageuses pour sécuriser les feux de signalisation. Des accessoires comme les bras retardateurs de vol sont par ailleurs à prévoir si les risques de vandalisme/vol sont importants sur le chantier.

Elévateur

Le matériel de levage est incontournable dès lors que le chantier implique des travaux en hauteur. Les élévateurs que l’on appelle plus communément treuils sécurisent et simplifient le levage des charges lourdes et/ou délicates. Poutres, tôles, vitrages et matériels encombrants font partie des éléments dont la manutention est facilitée par les élévateurs. La force de levage de ces machines BTP oscille généralement entre 200 et 500 kg.

Lève palette

Comme son nom l’indique, c’est un matériel spécifiquement élaboré pour soulever des palettes de manière à ce qu’elles atteignent la bonne hauteur de travail. Ces fourches de levage assurent la stabilité des charges de même que leur sécurité, l’objectif étant d’éviter les chutes et renversements en cours de manutention.

En plus des palettes, les empilements de cartons et de matériaux peuvent être manipulés sans danger avec le lève palette. Il suffit de bien sélectionner la capacité de levage requise, celle-ci pouvant atteindre 5 000 kg en fonction du modèle. Vous pouvez combiner le lève palette avec des filets de sécurité ou une cage de manutention afin d’optimiser les performances du matériel.

Pince

Les différentes sortes de pinces BTP sont conçues pour sécuriser le transport et la pose des éléments lourds. Elles s’utilisent par exemple pour la manutention des regards, des blocs béton, des pierres, des éléments de cuvelage… Il existe différentes solutions qui s’adaptent aux formes régulières et irrégulières mais aussi à différentes charges. Qu’elles soient manuelles ou non, les pinces conjuguent la praticité à la sécurité.

Benne bac caisson

Les bennes, bacs et caissons servent aussi bien au transport de matériaux et outils qu’à leur stockage sur le chantier. Les caractéristiques propres aux différents modèles déterminent les utilisations possibles. Les bennes à entonnoir et les bennes coniques à déversement latéral sont par exemple compatibles avec les matériaux liquides comme le béton fraîchement malaxé. Il existe aussi des bennes et bacs qui facilitent le transport des matériaux en vrac comme la terre et le sable.

On retrouve aussi des modèles basculants et renversables, sans oublier les caissons empilables. Les palettes qui font office de bacs de rétention pour les fûts s’ajoutent à la liste qui n’est pourtant pas exhaustive. Il est donc indispensable de bien évaluer les besoins sur site pour mieux identifier les contenants nécessaires. Ce type de matériel permet de préserver l’ordre sur le chantier en évitant que les outils et matériaux ne s’éparpillent. Automatiquement, la sécurité des personnes qui circulent sur le site est optimisée.

Le matériel BTP est donc un ensemble de machines, de contenants et d’outils de travail qui optimisent la sécurité des intervenants et participent à la réduction des délais de travaux.