Plomberie : comment purger un radiateur ?

Les premiers frimas sont arrivés et, juste après, l’hiver sera là. Avant la remise en route de votre chaudière, il faut purger vos radiateurs. Cette opération simple doit être effectuée au moins une fois par an. Il s’agit de chasser l’air qui s’est installé dans le circuit d’eau, et rend votre radiateur moins performant.

Pourquoi purger un radiateur ?

L’air venu remplacé l’eau dans le radiateur réduit ses capacités de chauffage : l’air est moins dense que l’eau, et donc contient moins de chaleur. Si vous ne faites rien, la première des conséquences est que vous aurez de moins en moins chaud. Un radiateur doit être purgé pour qu’il continue de bien chauffer.

Mais ce n’est pas tout. Il faut aussi purger les radiateurs pour qu’ils durent plus longtemps, et également pour préserver votre chaudière. C’est toute l’installation de chauffage qui est concernée par la simple purge des radiateurs.

Plusieurs signes doivent vous alerter. Si vous vous êtes aperçu que votre radiateur chauffe moins ou si la température n’est pas la même partout sur le corps de votre radiateur, c’est qu’il faut absolument le purger. Concrètement, votre radiateur va être plus froid en haut, car les bulles d’air remontent dans l’eau : un degré de chauffage hétérogène sur le corps d’un radiateur est anormal. Il se peut aussi que des bruits de tuyauterie se fassent entendre quand il fonctionne (sifflements, bruits d’écoulement d’eau).

Tous ces signes montrent que des bulles d’air sont coincées dans le circuit.
Le mieux est de purger les radiateurs avant que l’hiver ne s’installe, puis une autre fois à la fin de l’hiver, mais cette opération peut être effectuée à n’importe quel moment, dès qu’elle s’avère nécessaire.

Comment purger un radiateur, étape par étape ?

Au préalable, avant la purge, éteignez le chauffage. Eteignez l’accélérateur de la chaudière, ou mettez-le en position « été ». Attendez un peu avant de commencer la purge, pour ne pas risquer de vous bruler avec de l’eau chaude.

Lorsque le radiateur est froid, munissez-vous d’un récipient (bassine, seau) pour recueillir l’eau qui va sortir du radiateur. Vous allez avoir besoin d’une clé de purge. Un tournevis à tête plate adapté à la vis de purge, ou une pince multiprises peuvent aussi faire l’affaire. Mettez des gants, pour vous protéger de l’eau chaude. Pensez à avoir avec vous un torchon ou une serpillière, pour éponger les gouttes, et protéger le sol et le mur des éventuelles maladresses.
Il faut commencer par purger le radiateur le plus proche de la chaudière, et finir par le plus éloigné. Positionnez la bassine sous la vis de purge. Cette vis se trouve à l’opposé du robinet de réglage, généralement sur le haut du radiateur.

La vis de purge est différente du robinet de vidange, qui est généralement situé vers le bas du radiateur. La purge et la vidange sont deux opérations totalement différentes : on vidange un radiateur quand le projet est carrément de le démonter pour le remplacer. La purge évacue l’air, la vidange évacue l’eau.

Muni de votre clé, de votre tournevis, ou de votre pince, tournez doucement la vis de purge du radiateur, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Vous procéderez à cette manœuvre jusqu’à entendre un petit sifflement d’air. L’eau va s’écouler dans le récipient. Quand elle ne coule plus, il faut refermer la vis de purge, en la tournant dans le sens des aiguilles d’une montre. Simplissime, nous direz-vous !

Il reste cependant une dernière étape. Pour finir, il faut rétablir la pression de le circuit de chauffage, en versant de l’eau dans le robinet de remplissage. Ce robinet est généralement présent près de la chaudière, à côté d’elle ou juste derrière.
La pression est vérifiée en observant l’aiguille de pression du robinet : elle doit se situer entre 1 et 1,5 bar pour les appartements, et atteindre entre 1,8 et 2 bars pour les maisons. Dès que cette mesure est vérifiée, refermez le robinet de remplissage. Voilà, c’est fini ! Vous pouvez à nouveau bénéficier de radiateurs en bon état de marche.

Que se passe-t-il si on ne purge pas son radiateur ?

L’air rend vos radiateurs moins efficaces et alourdit de ce fait votre facture de chauffage. Vous avez froid, et jetez l’argent par les fenêtres.
Outre les moindres performances de chauffage de votre installation, l’air présent dans les tuyaux et les radiateurs génère une érosion prématurée des circuits : l’air est un oxydant qui va dangereusement attaquer les tuyaux. Il risque d’endommager tout le circuit.

Ainsi, à la longue, vous risquez d’avoir une fuite sur un des tuyaux d’alimentation, et ce sera non seulement l’obligation momentanée de couper le chauffage pour colmater, mais la probabilité d’un véritable dégât des eaux. Un tuyau qui fuit peut être réparé provisoirement, avec du silicone par exemple, mais une réparation durable ne pourra être effectuée que par un plombier chauffagiste.
L’oxydation produite par l’air peut même entraîner une rupture de canalisation, et la projection d’eau brulante aux alentours. C’est très dangereux. Il n’y a plus à hésiter ! Il faut purger les radiateurs.

La purge des radiateurs est une étape incontournable de la vie quotidienne de vos installations de chauffage. Si vous n’avez ni le temps, ni l’envie d’y procéder, faites tout simplement appel à un professionnel de la plomberie. Cela sera fait en un tour de main, le professionnel en profitera pour évaluer l’état des tuyaux, et vous pourrez tranquillement profiter des joies de l’hiver.

Vous avez un problème de chauffage ? Si vous habitez en région parisienne, n’hésitez pas à appeler un plombier à Nogent sur Marne.